Posts Tagged ‘tabac’

La cigarette rechargeable

mercredi, avril 16, 2014 @ 01:04
Patrick

Ca a bien marché pour les cafetiers, il n’en fallait pas beaucoup plus que l’invasion des cigarettes électroniques pour que les cigarettes fassent un mix.

Forcément, l’e-cigarette aide quand même beaucoup de fumeurs à arrêter le tabac puisqu’ils le remplacent par le vapotage. Le hic, c’est que jusque là des millions de personnes dépendent de l’industrie du tabac. Il fallait donc bien qu’elle réagisse.

Tandis que certains fabricants de tabac ont investi dans des champs de culture de cannabis pour les pays dans lesquels il devient légal, d’autres se lancent dans la vente de fausses cigarettes à base de vrai tabac.

Japan Tobacco International lance donc Ploom en France selon un article du Parisien.

Ploom consiste en une cigarette pseudo électronique rechargée avec des capsules de vrai tabac aux saveurs habituelles (donc qui puent).

Plus de jaunissement des doigts au contact du filtre des cigarettes, plus de filtres ni de mégots balancés par terre et mettant des centaines d’années pour se désagréger, mais en revanche le grand retour du tabac qui pue et pose des problèmes de santé, sans compter sur les emballages des recharges qui vont à leur tour polluer à la fois les trottoirs mais aussi les caniveaux des grandes villes pleines de bobos prêts à tout tester pour être à la mode sans se préoccuper de ceux qui les entourent.

Vivement une interdiction de tout matériel pour fumer ou vapoter dans les lieux publics, parce qu’avec Ploom et ses futurs concurrents, les fumeurs sans cigarette vont revenir en force en profitant d’un flou juridique au grand désespoir des non fumeurs qui avaient enfin retrouvé un semblant d’air pur dans les bars, restaurants, boites de nuit et couloirs de métro.

Vers une interdiction de la e-cigarette ?

dimanche, septembre 1, 2013 @ 09:09
Patrick

Suite à mon précédent article, il était nécessaire que je remette les choses en perspective : je n’ai rien contre la cigarette électronique aux effets anti-tabac vérifiés tous les jours, en revanche je ne suis pas d’accord pour une consommation massive de ce produit au détriment une fois de plus de ceux qui ne la consomment pas.

Je suis également contre la fabrication non contrôlée des produits qui y sont mis, sur lesquels on n’est ni certain du contenu réel ni du dosage. La cigarette électronique est un marché juteux au niveau mondial, tout le monde veut s’y mettre d’un côté ou de l’autre de la chaîne de montage, il y a et il y aura des abus et des aléas comme on les retrouve dans l’industrie alimentaire avec comme dernier exemple régulier du cheval vendu pour du boeuf par les professionnels !

Que l’on mette en doute la volonté des dirigeants, des laboratoires pharmaceutiques, des chercheurs et des journalistes, pouvant tous être touchés de prêt ou de loin par les lobbys du tabac ou voyant des sources de revenus fondre avec la baisse des ventes du tabac et des produits censés sevrer, cela ne me choque pas: nous avons le droit de douter. Mais que l’on mette en doute les études des associations de consommateurs, indépendantes et dont l’intérêt est celui du public, non !

Les études menées par 60 millions de consommateurs et Que Choisir démontrent clairement que les produits en vente en France ne sont pas si safe qu’on veut le dire (ni aussi nocifs que la clope dans la plupart des cas). Il faut en tenir compte et faire du ménage sur ce marché du n’importe quoi.

Que les gens se droguent ou se tuent à petit feu, c’est leur droit (à condition d’en être conscients), c’est empoisonner ceux qui ont choisi de ne pas le faire qui me gêne. C’est pour cette raison que je veux que l’on interdise la cigarette électronique dans les lieux publics au même titre que la cigarette. Je ne veux pas me retrouver à consommer de la nicotine au goût fraise ou autre sans l’avoir désiré ! Et ça, les pros de la cigarette électronique ne le comprennent pas, au même titre que les fumeurs nient le tabagisme passif, étrange non ?

En revanche je suis pour sa libre commercialisation à condition que les consommateurs puissent effectivement savoir d’où viennent les produits qu’ils achètent et ce qu’ils contiennent vraiment.

Et si vous voulez en savoir plus sur la cigarette, ses méfaits et la cigarette électronique, je vous propose cette vidéo de 30 minutes, bien documentée, réalisée par un ancien fumeur devenu vapoteur convaincu :

A vous de vous faire votre opinion maintenant, mais n’imposez pas aux autres votre consommation de drogues, car oui la cigarette électronique est une drogue, comme le vin pour les alcooliques ou le tabac pour les fumeurs.

88% de fumeurs parmi les personnes atteintes de cancer des poumons

mercredi, juillet 31, 2013 @ 02:07
Patrick

Non, vous ne rêvez pas : sur les dernières études, il y a 88% de fumeurs parmi les personnes atteintes de cancer des poumons.

Le cancer des poumons tue autant les hommes que les femmes, mais celles-ci ont tendance à en être de plus en plus souvent victimes.

D’après une étude anglaise récente, plus les femmes fument, plus elles ont de chance de développer un cancer des poumons, puis d’en mourir !

En 2012, ce sont 14 000 femmes qui en ont été victimes. Ne croyez-vous pas qu’il est temps que ça cesse ?

Pour limiter les risques d’avoir un cancer des poumons et d’en mourir, c’est simple : il suffit d’arrêter de fumer et que votre entourage fasse pareil. Si vous n’y arrivez pas seul(e) grâce à cette méthode subliminale, vous pouvez aussi suivre les nombreux conseils de ces vidéos et vous faire aider par un tabacologue.

N’attendez pas le dernier moment.

La cigarette électronique fait des émules en grand nombre dans les pays occidentaux. C’est une manne financière importante pour ses fabricants (pour la cigarette elle-même et pour ses recharges parfumées). Elle est destinée à sauver les vendeurs de tabac dont le chiffre d’affaire baisse.

Sous couvert de ne pas faire de fumée, on veut nous la vendre comme étant le produit idéal pour les fumeurs désireux d’arrêter de fumer. Il n’en est rien !

La cigarette électronique est la nouvelle drogue légale qui va remplacer progressivement le tabac et se répandre dans les cours d’école. Vous ne me croyez pas ? On en reparle dans 1 an ou 2…

Posez la question autour de vous aux fumeurs de cigarette électronique. Quand l’utilisent-ils ?

Beaucoup vous répondront qu’ils s’en servent pour fumer dans les lieux non fumeurs, où la cigarette classique est désormais interdite. Peu diront qu’ils ont remplacé et diminué leur consommation de vrai tabac par ces engins high tech.

Nul ne connait l’impact de ces cigarettes d’un nouveau genre sur la santé des fumeurs et leur entourage, mais une chose est certaine : la nicotine contenue dans certaines recharges est tout aussi addictive et nocive que la nicotine présente dans les vrais cigarettes.

Utiliser la cigarette électronique pour arrêter de fumer n’est pas une solution : c’est remplacer une drogue légale par une autre drogue légale (mais moins taxée et plus dans le vent).

Vous voulez arrêter de fumer ? Faites le, mais n’utilisez pas ça comme excuse pour remplacer cette drogue par une autre !

Vous arrêtez de fumer grâce aux patchs ?

samedi, mars 23, 2013 @ 05:03
Patrick

Les patchs sont une méthode pratique pour permettre d’arrêter le tabac en douceur, à un détail prêt : ça continue à vous droguer !

Grâce au patch, vous pouvez arrêter de fumer. Vous n’achetez plus de clopes. Vous vous habituez à ne plus porter quelque chose à votre bouche, l’allumer pour combler un manque, vous occuper ou vous embrumer l’esprit.

Le hic, c’est que les patchs contiennent généralement de la nicotine. C’est l’élément le plus dangereux de la cigarette car c’est ce qui lui donne son côté addictif.

Quand on passe de la cigarette aux patchs, on arrête la cigarette parce qu’on continue à recevoir une bonne dose de la drogue qui nous faisait fumer. Ce n’est pas plus compliqué que ça. Reste ensuite le problème d’arrêter le patch… parce que non, vous n’êtes pas en sevrage tabagique !

Alors plutôt que de remplacer une drogue (la cigarette) par une autre (les patchs ou chewing gums à la nicotine), pourquoi ne pas décider d’arrêter complètement et en une seule fois ?

Des méthodes efficaces existent et elles ne sont pas cher par rapport à ce que coûtent les cigarette ou les maladies qu’elles entraînent !

Essayez la méthode d’imprégnation subliminale, elle a de bons résultats (et est la seule à être remboursée si vous n’y arrivez pas). Vous pouvez aussi tenter l’hypnose ou l’acupuncture. Consultez un médecin tabacologue ou demandez à des amis qui ont arrêté de fumer, ils sauront vous guider vers la délivrance.

Vous n’allez pas me croire

lundi, février 11, 2013 @ 06:02
Patrick

Figurez-vous que arrêter de fumer diminue le stress !

C’est une étude anglaise qui l’a démontré sur un panel de 491 fumeurs en phase d’arrêt.

Sur les fumeurs ayant réussi à devenir non fumeur, l’anxiété diminue sur le long terme une fois passé la période de manque lié à la nicotine.

Sur les fumeurs ayant échoué et n’arrivant donc pas à arrêter, le niveau d’anxiété est monté par rapport à leur niveau de départ.

En clair, une fois qu’on est débarrassé de la cigarette, on s’en porte mieux dans notre corps, mais aussi dans notre esprit.

Pensez-y lorsque vous testerez la seule méthode anti-tabac avec garantie de satisfaction !

Journée de prévention des maladies cardio-vasculaires

jeudi, septembre 30, 2010 @ 02:09
Patrick

C’est le samedi 16 octobre que l’Hôpital Tenon de Paris (75020, Mo Gambetta) organise une journée de prévention des maladies cardio-vasculaires.

A l’occasion de cette journée, des représentants de la plus grande étude sur les habitudes alimentaires des français seront là pour parler de l’Etude Nutrinet Santé. Cette étude à laquelle je ne peux que vous inciter à participer, a pour objet de déterminer le régime idéal pour éviter les maladies auxquelles nous sommes confrontés au quotidien. Il faut 500 000 participants sur 5 ans pour que les chercheurs puissent recouper toutes les informations dont ils ont besoin pour notre plus grand bénéfice à tous ! Alors inscrivez vous et jouer le jeu : un questionnaire ou deux par mois, ce n’est vraiment pas difficile ni long à faire.

Ceci dit, ce n’est pas le seul intérêt de cette journée.

De 10h à 14h, vous pourrez participer à un dépistage gratuit de l’hypertension artérielle, du diabète, de l’obésité et de la dépendance au tabac. Des équipes du SAMU et de la Croix Rouge Française vous apprendrons les gestes qui sauvent, malheureusement pas assez connus en cas d’arrêt cardiaque où les premières minutes sont les plus importantes.

En bonus, vous pourrez vous initier à la relaxation pour lutter contre le stress et découvrir les sports qui font du bien à notre coeur.

De 14 heures jusqu’à 17 heures il sera toujours possible de dialoguer avec les représentants des associations de malades et de prévention sur leurs stands, mais aussi d’assister à plusieurs conférences sur les risques cardio vasculaires et comment les éviter.

Si vous êtes sur Paris, profitez de la journée pour y faire un tour. A tout âge il est bon de savoir comment prendre soin de soi, que l’on soit fumeur ou qu’on ne le soit pas !

Le programme de la journée peut être téléchargé sur le site de l’Etude Nutrinet Santé.

Vous êtes fumeur, vous avez envie d’arrêter de fumer, profitez de cette journée pour en discuter avec des professionnels. Et avant d’y aller, regarder ces vidéos informatives sur le tabac, elles vous donneront un point de départ.