Archive for août, 2014

Fumer c’est aussi mourir plus jeune et malade !

samedi, août 16, 2014 @ 12:08
Patrick

Et voilà, une publication de chercheurs belges est venue en rajouter sur les informations que l’on a sur les effets nocifs de la cigarette.

En effet, selon l’étude parue dans BMC, les fumeurs sont amenés à être malade pendant 6 ans de plus qu’un non fumeur. Mais être malade ne suffit pas car ils meurent aussi 8 ans avant les non fumeurs !

Arrêter de fumer, c’est gagner quelques années sur ce mauvais score, mais il semblerait qu’on ne revienne pas au même niveau que eux qui ont eu la bonne idée et la chance de ne jamais devenir fumeur.

Si vous tenez vraiment à passer les 6 dernières années de votre vie à souffrir des différentes maladies causées par les cigarettes, continuez donc à fumer dans votre coin…

Un britannique tué par sa cigarette électronique

lundi, août 11, 2014 @ 07:08
Patrick

On dit beaucoup de choses sur la cigarette électronique, mais on oublie de rappeler que c’est un appareil électronique, avec ses « qualités » dans le sevrage tabagique, mais aussi ses défauts quand on ne s’en sert pas correctement.

Il y a un gros problème avec les e-cig, c’est qu’il y a beaucoup de modèles sur le marché et très peu de contrôles pour le moment. Un peu comme tout produit manufacturé et commercialisé « aux normes ». Reste que les normes de sécurité en matière de cigarette électronique restent à définir.

Vous avez peut-être vu cette information dans l’actualité du mois : un britannique a été tué des suites de l’explosion de sa cigarette électronique.

Ce qu’il semble s’être passé est bien plus grave : ce n’est pas la première fois qu’une e-cig prend feu. D’après un article de la BBC, ce serait même la neuvième fois rien que dans la région de Liverpool depuis le début de l’année.

Alors bien sûr ils sont peut-être tombés sur une série défectueuse ou c’est un complot des fabricants de cigarettes en vue d’exterminer leurs anciens clients passés dans l’autre camp. Le truc, c’est qu’en réalité ça semble être une autre raison qui soit la cause de ces incidents ayant entraîné des incendies, dont celui ayant causé la mort de ce britannique.

Car oui, un homme est mort des suites de l’explosion de sa e-cig, mais en fait c’est parce qu’il était dans sa maison lorsqu’elle a pris feu.

Si on s’arrête aux gros titres, on ne voit pas qu’il s’agit d’un malheureux accident banal qui se produit chaque jour quelque part dans le monde : un bon vieil incendie causé par un défaut d’un appareil électronique. En l’occurrence le défaut ne semblait pas en être un : cet accident ménager a été causé par la victime elle-même.

D’après les premières constatations l’homme aurait rechargé sa cigarette électronique avec un chargeur qui n’était pas celui d’origine. Peut-être qu’il n’avait pas la bonne tension de sortie et que cela a provoqué la surchauffe puis l’explosion de la cigarette posée malencontreusement à côté d’une bonbonne d’oxygène !

Je ne suis pas pro e-cig, loin de là, car les vapoteurs oublient qu’ils imposent leur vapeur et son contenu aux gens qui les entourent (surtout lorsqu’elle contient de la nicotine), mais voilà, pour le moment la e-cig n’a tué personne et sa pratique non plus. En tout cas personne directement.

L’enseignement qu’il faut tirer de cette histoire reste que l’on doit toujours faire attention à ce que l’on fait en matière d’électricité et d’appareils électroniques. On charge plein de choses qu’on laisse branchées des heures chez soi. Parfois on peut se tromper de bloc d’alimentation et cela peut faire des ravages. Alors faites gaffe lorsque vous utilisez du matériel non prévu pour son usage d’origine, assurez-vous que les branchements sont les bons et que les caractéristiques électriques le sont aussi.

Et quand vous remplacez un appareil défectueux, ne prenez pas le premier modèle vendu au premier prix : prenez celui fournit par le fabricant. Souvent honteusement bien plus cher, mais avec l’avantage d’être garanti compatible avec le produit que vous utilisez (et qui dit matériel d’origine, dit aussi assurances qui fonctionnent alors que dans le cas de produits autres elles peuvent rechigner à faire des remboursements lorsqu’il y a encore quelqu’un à rembourser).