You are currently browsing the Cesser le tabac blog archives for février, 2013.

La phrase du moment…

Quoi que puisse dire Aristote et toute la Philosophie, il n'est rien d'égal au tabac : c'est la passion des honnêtes gens, et qui vit sans tabac n'est pas digne de vivre (Sganarelle, Molière)
Powered by Widget-WP

Publicité

Publicité

Archive for février, 2013

Le tabac tue 5 millions de personnes par an

jeudi, février 28, 2013 @ 01:02
Patrick

5 millions de morts à cause du tabac chaque année, c’est quand même un joli score.

Mieux que les fléaux comme les accidents dans les centrales nucléaires de Tchernobyl et Fukushima réunies.
Mieux que les scandales sanitaires du sang contaminé, des médicaments comme le Mediator ou encore la viande de cheval dans les produits censés contenir de la viande de boeuf.
Mieux que le bisphénol A des biberons et autres produits plastiques souples  et durs.

En clair, le tabac bat tout le monde avec sa capacité de déclencher la mort des fumeurs et leur entourage grâce à tout un attirail de maladies. Même le SIDA n’arrive pas à sa cheville ! Pourtant plus de 34 millions de personnes dans le monde aurait le virus dans leur sang, mais il n’a tué « que » 1,7 millions de personnes en 2011.

C’est fou, non ?

Et on se contente de mettre des inscriptions sur les paquets de cigarette plutôt que d’achever la source du mal en interdisant sa fabrication, sa vente et sa consommation.

Le docteur Martine Perez demande la prohibition du tabac dans son livre Interdire le tabac l’urgence paru en mai 2012… mais peut-être que ça ne serait pas la bonne voie comme l’indique la journaliste Sophie Caillat dans son article pour Rue89.

Le tabac lutte pour la parité devant la mort

lundi, février 25, 2013 @ 12:02
Patrick

En temps normal, la durée de vie des femmes est supérieure à celle des hommes. Grâce au tabac, la parité règne aussi devant la maladie !

Une étude menée aux Etats-Unis d’Amérique a démontré que les femmes avaient désormais autant de risque de développer un cancer des poumons que les hommes et d’en mourir.

Le nombre de cigarettes fumées par jour et la durée du tabagisme entrent bien entendu en jeu.

Dans tous les cas, le fait de fumer (ou d’avoir fumé) augmente le risque de mourir avant un non fumeur. Plus on fume longtemps, plus on a de risques d’y passer.

Comme quoi, l’avertissement sur les paquets de clopes « le tabac tue » continue à se vérifier.

Une bonne chose dans ce tableau très sombre : les hommes et les femmes sont enfin égaux devant quelque chose, même si c’est la possibilité de mourir d’une (ou plusieurs) longues maladies…

Une bouffée d’air frais… ou pas !

dimanche, février 24, 2013 @ 02:02
Patrick

Ne sont-ils pas beaux ces deux moineaux ?

Deux moineaux s'allument un mégot de cigarette

Rappelons le encore une fois : les mégots sont des polluants insistants. Jetez les dans des poubelles (une fois la cigarette éteinte), pas par terre où ils font du mal à l’environnement pendant plusieurs mois jusqu’à 10 ans !

Faites un geste pour la nature : arrêtez de fumer ou faites le dehors comme vous le feriez chez vous (et là, je crois les doigts pour que vous ne viviez pas dans une porcherie digne de l’émission de M6 « C’est du propre »).

La poésie contre le tabac

jeudi, février 21, 2013 @ 05:02
Patrick

A la lecture de « Sans tabac et sans stress« , je suis tombé sur une citation du livre « Fumeurs je vous aime » de Emmanuel Khalatbari. Comme c’est un joli poème, je me  suis dit que j’allais le partager avec vous.

« Parle-moi, papa,
Dis-moi tout papa,
Regarde-moi papa,
Ne t’en va pas.
Je veux te parler,
Je veux te garder.
Avec ton tabac,
Tu ne penses qu’à toi.
Cette fumée nous sépare,
Un écran de brouillard,
Ces nuages qui menacent tôt ou tard,
Me donnent souvent des idées noires.
Comprends-moi papa,
Je t’aime plus que ça,
Reste auprès de moi,
Ne t’éloigne pas.
Papa, pense à toi,
Papa, songe à moi,
Tu es le plus fort papa,
Tu le peux, n’est-ce pas ?
Fais-le pour toi papa,
Fais-le pour moi papa,
Papa lâche ton tabac,
Tabac laisse mon papa »
Sympa, non ? Et aussi si criant de vérité !

Fumer peut vous pourrir la vessie…

lundi, février 18, 2013 @ 04:02
Patrick

Selon une étude américaine, le tabagisme est un facteur aggravant du cancer de la vessie.

En fumant, on risque plus que les non fumeurs d’avoir ce type de cancer.

Le fait de fumer, selon le nombre de cigarettes et l’ancienneté, augmenté également les risques de mourir suite à un cancer de la vessie !

Vous savez ce qu’il vous reste à faire ? Arrêter de fumer, tout simplement !

Vous n’allez pas me croire

lundi, février 11, 2013 @ 06:02
Patrick

Figurez-vous que arrêter de fumer diminue le stress !

C’est une étude anglaise qui l’a démontré sur un panel de 491 fumeurs en phase d’arrêt.

Sur les fumeurs ayant réussi à devenir non fumeur, l’anxiété diminue sur le long terme une fois passé la période de manque lié à la nicotine.

Sur les fumeurs ayant échoué et n’arrivant donc pas à arrêter, le niveau d’anxiété est monté par rapport à leur niveau de départ.

En clair, une fois qu’on est débarrassé de la cigarette, on s’en porte mieux dans notre corps, mais aussi dans notre esprit.

Pensez-y lorsque vous testerez la seule méthode anti-tabac avec garantie de satisfaction !

Clope ou cannabis, vous fumez ?

samedi, février 9, 2013 @ 07:02
Patrick

Alors comme ça de nombreux français fumeraient un joint avant ou pendant leurs heures de travail ? Ce n’est pas si étonnant que ça.

Pas plus étonnant que ça à mon avis, en effet le cannabis est plus efficace pour se sentir bien ou oublier ses soucis. La clope, en revanche, embrume l’esprit mais ne procure pas de réel plaisir.

Le hic, c’est que le cannabis diminue les réflexes et la réflexion. En fumer au travail peut être risqué si on fait un travail manuel. Dans des bureaux, au pire, on ne fait pas son job, mais quand on est conducteur d’engin ou ouvrier, sa propre vie et celle de ses collègues peut être en jeu.

Alors le conseil du jour : ne fumez pas de joint avant d’être tranquille chez vous, avant de vous reposer pour quelques heures.

Les mégots, c’est pas beau !

lundi, février 4, 2013 @ 12:02
Patrick

A Rennes, une grande campagne de sensibilisation commence aujourd’hui auprès des fumeurs indélicats.

Jeter un mégot de cigarette dans la rue peut vous coûter 35 euros d’amende partout en France, mais cela n’empêche pas que les trottoirs en soient jonchés devant certains bâtiments.

Le problème des mégots, c’est qu’ils contiennent le plus néfaste de la cigarette et sont difficiles à éliminer.

Par conséquent la ville de Rennes distribue des cendriers de poche à ses résidents.

Si vous fumez, ayez au moins un bon geste pour l’environnement : jetez vos mégots à la poubelle !